Jeune fille au pair assassinée à Londres: le procès des

Date: 2018-04-15 21:20

Selon l''accusation, Sabrina Kouider avait dé veloppé une obsession pour son ex-compagnon, aboutissant à des inventions, des croyances qui ont constitué un é lé ment central dans le meurtre de Sophie.

Fille au pair tuée à Londres: ce que l''on sait - BFMTV

Les deux Français inculpés du meurtre présumé d’une jeune Française au pair, Sophie Lionnet,  dont le corps calciné a été découvert dans le jardin d’une maison à Londres ont comparu ce mardi devant le tribunal de l’Old Bailey à Londres.

Jeune fille au pair tuée à Londres : le couple de suspects

Le procureur avait dé crit lundi, au premier jour du procè s, le calvaire enduré par Sophie Lionnet, maltraité e et battue par ses employeurs.

Le calvaire de Sophie Lionnet, jeune fille au pair

D après la presse anglaise ,la Justice Britannique pourrait alourdir les charges qui pèsent sur les suspects en les accusant de dissimulation de corps.
http:///news/_accused_of_murdering_French_nanny_face_fresh_charges/

"Ma fille était quelqu''un de très doux, très gentil, très agréable, a témoigné Catherine, la mère de Sophie Lionnet, sur BFMTV. Elle adorait les enfants." Elle attend que le corps de sa fille soit rapatrié.

Là , ils avaient trouvé le compagnon de Sabrina Kouider, Ouissem Medouni, en train de faire cuire du poulet sur un barbecue, et à proximité , un feu de jardin.

Son corps avait é té retrouvé le 75 septembre 7567 dans le jardin des accusé s par les pompiers, alerté s par des voisins qui voyaient d''importantes fumé es se dé gager et é taient incommodé s par une horrible odeur.

Les 7 français accusés, Ouissem Medouni, 95 ans, et Sabrina Kouider, 89 ans, auraient chacun dû plaider «coupable» ou «non coupable», avant leur procès déjà fixé à mars 7568.
Mes sincères condoléances à la famille. Courage

Pas forcément! Moi aussi je suis pour que l on nous détaille leurs portraits , histoire de bien faire comprendre à d autres naïfs. L exploitation voire l esclavage d employés de famille n est pas si rare que ça encore de nos jours dans certains milieux culturels.

Plus de huit heures et demie d’enregistrement de ces terribles séances, où ils la menaçaient de « prison, de viol et de violence » si elle ne reconnaissait pas leurs charges délirantes, ont été retrouvées sur les portables des deux accusés. Sur ces vidéos « éprouvantes » que la cour doit visionner mardi, Sophie Lionnet apparaît « émaciée, terrifiée et sans défense , soucieuse de dire et de faire tout ce que ses bourreaux voulaient lui faire dire ou faire » sans même toujours comprendre – et pour cause – ce qu’ils attendaient d’elle.